A propos

Septembre 2013, sur l’invitation de Emilie Pécunia, alors programmatrice du Festival Mad In Sauve, Jan Naets vient installer le fil de Tatiana-Mosio Bongonga pour une traversée ascensionnelle du fleuve qui coule au pied du village médiéval. Au départ, tout est compliqué ; le matériel, la météo, les moyens disponibles. Mais l’équipe continue de rêver et parvient à surmonter chaque obstacle. En dernière minute, Pascale Valenta vient accompagner la marche funambule de son chant et Maxime Leynele la sonorise. La traversée a enfin lieu et obtient un succès ému et fasciné. A la fin de ce moment magique, on n’a qu’une envie c’est de recommencer. Ici et ailleurs. Dans la tête de Tatiana, Jan et Emilie, Basinga est déjà née. Tempête dans les crânes du trio, les idées pleuvent. Les envies s’affinent et les rêves se construisent. Tatiana, régulièrement sollicitée pour des traversées évènementielles, embarque l’équipe à chaque fois et un spectacle unique commence à se dessiner.

La Compagnie Basinga fait partie de l’Association L’Oktopus, dont l’objectif est de promouvoir les arts vivants et graphiques. A travers son rôle de production, l’Oktopus offre un accompagnement artistique, technique et administratif aux projets menés par ses membres. Elle mène également une action culturelle sur son territoire à travers l’organisation d’évènements et d’ateliers.

CONTACTS : ici

EQUIPE : ici