Pascale Valenta

Découvre sa voix sur un banc public, par hasard à 17 ans. Elle pratique alors le rock, le funk, le musette et le jazz avec, entre autres, Sylvain Beuf et Larry Schneider. Après 12 années d’études musicales, le lyrique entre dans sa gorge et s’y niche délicieusement. Debussy, Ravel s’immiscent dans le groove et les néons de l’usine le jour et de l’école le soir. Elle finit par

quitter l’usine, enlevée par la célèbre compagnie «les Arts Sauts» où durant 11 ans, des trapézistes la font chanter à 15 mètres de haut dans toutes les capitales du monde. Elle y compose ses propres mélodies et regagne la terre ferme où elle continue à travailler essentiellement pour le théâtre de rue et crée plusieurs spectacles musicaux.